La Région mais à quel prix !

Publié le par Lohri

Suite aux différents articles de presse des dernières semaines, il a été abordé le problème du PIR (Plan d'Investissement Régional).

A plusieurs reprises, il est fait mention de la commune de Bassins et de son porte-parole.

Permettez-moi de soulever 9 points, auxquels personne ne daigne répondre.


1. Après plusieurs tentatives de table ronde, organisée par la presse locale, elles ont été, chaque fois, renvoyées au dernier moment pour des motifs cabalistiques. 

 
2. Il n'y a pas de place pour une 4ème couche institutionnelle ne prélevant pas d'impôts. 


3. Il est injuste de ne pas aborder le problème du financement sans que le contribuable sache ce qu'il doit payer pour la région. Pour le contribuable de Bassins, c'est 4.75 d'impôts en plus, sans parler des frais de fonctionnement au bureau du CR et projets autres, pour 4 points environ. 


4. Est-ce que cela peut être accepté par le budget en privant les communes de toutes évolutions de proximité.


5. Il est du devoir du Canton de financer sa part des infrastructures sans engagement des communes comme c'est le cas dans les autres régions du canton.


6. Le Conseil Régional doit dire que certaines lignes de bus ont vu leurs augmentations de cadence financées par le Canton sans discussion avec le CR. 


7. Le plan d'investissement est absolument irréaliste. Une réduction de la voilure est IMPERATIVE. 


8. Les villes-centres doivent assumer la couche péréquative qui leur est ristournée. Si la culture est le seul élément justifiant un retour des communes de 6 millions à Gland ou 12 millions à Nyon (villes dont le taux d'imposition est le plus bas du canton), permettez-moi de trouver assez inquiétant cette argumentation.

 

9. Une consultation populaire doit être organisée au niveau du district.


Une projection de financement est indiquée ci-dessous en adéquation avec les règles péréquatives du canton.

PIRCR2012

 

 

C'est volontiers que je vous indique la situation de votre commune et surtout le nombre de points d'impôts à ajouter à votre état actuel pour financer le projet PIR.


Alors que la région ne peut pas soutenir à long terme le massif de la Dôle ou d'avoir une vision cohérente sur les patinoires, tous ces projets me semblent bien des plans tirés sur la comète. 


La couche population restera la seule alternative à la réussite de ce projet ou une fusion à 47 communes à un taux d’impôt communal de 67 résoudrait le problème !!!

Publié dans www.lohri.net

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article